En colère : l’accueil des émotions dans les troubles alimentaires

Se sentir en colère quand on souffre de troubles alimentaires, cela n’a rien de surprenant ! Et pourtant, ça ne nous empêche pas de culpabiliser et d’essayer de faire disparaître ce sentiment qui nous dérange ! 

Et si le véritable apaisement reposait sur le fait d’apprendre à accueillir ses émotions plutôt que d’essayer de les effacer ? 

Dans cet article, je vous propose de faire un pas vers votre colère pour mieux la comprendre : 

  • Pourquoi est-ce que je me sens en colère ? 
  • Quel lien entre les troubles alimentaires et le fait d’être en colère
  • En colère : 3 pistes [+2 bonus] pour faire la paix avec soi

 

Pourquoi est-ce que je me sens en colère ?

 

Avant toute chose, il est important de comprendre les enjeux psychologiques de la colère.

 

# Le cercle vicieux de la colère

 

La colère est une émotion considérée comme négative parce qu’elle suscite chez nous une réaction :

  • Qui n’est pas validée par la société 
  • Que l’on peine à contrôler

De ce fait, lorsque l’on se sent en colère, notre réaction première va être d’essayer de refouler, ou a minima de gérer notre émotion. Est-ce que ça fonctionne ? Bien sûr que non ! Au contraire ! 

Plus on cherche à faire taire ce que l’on ressent, plus on s’énerve ! C’est là que se trouve le cercle vicieux de la colère. Pire encore, trop refouler sa colère peut avoir des répercussions sur notre état de santé général. 

 

# Pourquoi est-ce qu’on se sent en colère ? 

 

La colère découle d’un autre sentiment : la tristesse. On se sent en colère lorsque quelque chose - une personne, un événement, etc - nous blesse. 

Vous est-il déjà arrivé de fondre en larmes après une grosse colère ? C’est normal ! C’est parce que votre colère est liée à une tristesse que vous n’acceptez pas. 

Une personne qui vous manque de respect… Et paf ! Vous vous sentez blessée et réagissez de la seule façon qui vous soit possible sur le moment : la colère ! 

Mais alors… Quel lien avec les troubles alimentaires ? 

 

Quel lien entre les troubles alimentaires et le fait d’être en colère ? 

 

Lorsque l’on souffre de troubles alimentaires, c’est généralement parce que l’on s’est perdue en cours de route… Nous ne nous sommes pas données le droit d’être pleinement nous-mêmes. Nos parents, ou figures parentales, n’ont pas su nous apporter le cadre dont nous avions besoin pour nous autoriser à être nous-mêmes.

Pas besoin de s’autoflageller ou de se victimiser. Chaque personne agit au mieux de ce qu’elle peut faire. 

Toujours est-il que le fait de nous être éloignées de notre nature profonde crée un sentiment de vide et une grande tristesse que seule l’alimentation compulsive parvient à “apaiser”. Face à tout ce mal-être, il arrive un moment où la colère est la seule réponse que l’on arrive à trouver… 

Pour ne plus se sentir en colère, il va donc être primordial de commencer par faire la paix avec soi-même !

 

En colère : 3 pistes [+2 bonus] pour faire la paix avec soi

 

Si vous en avez assez de vous sentir débordée par le fait d’être en colère, je vous propose de suivre les pistes suivantes...

 

#1 - Ne cherchez plus à lutter contre le fait d’être en colère

 

Vous l’avez compris, chercher à effacer votre colère, c’est vous engager dans un cercle vicieux dont vous ne verrez pas le bout ! 

Si vous voulez sortir de ce cercle, vous allez devoir accepter de vivre votre émotion

Plus facile à dire qu’à faire ? Au début, oui. Mais avec le temps, cela deviendra plus naturel !

La prochaine fois que vous vous sentirez en colère, vous pourrez par exemple : 

  • Extérioriser votre colère : taper dans un coussin par exemple, crier si vous êtes en pleine nature et que ça ne risque pas de trop effrayer les voisins…
  • Verbaliser votre émotion : parfois, dire des gros mots, ça fait du bien aussi ! 

Bien sûr, ne faites pas ça devant votre patron ! 

Tous ces comportements vous permettront d’évacuer le trop plein que vous pouvez ressentir, plutôt que de laisser exploser la cocotte minute ! 

 

#2 - En colère ? Et si vous appreniez à écouter votre émotion ? 

 

Une autre piste à suivre, lorsque vous vous sentez en colère, consiste à prendre le temps d’écouter le message que votre émotion essaie de vous transmettre

En d’autres termes, si la colère est engendrée par quelque chose qui vous a blessée, essayez de comprendre de quoi il s’agit ! Prenez le temps d’analyser ce qui, dans la situation vécue, a pu faire remonter cette colère. 

Cela revient à partir à votre propre découverte. A apprendre à mieux vous connaître pour savoir ce qui vous fait vibrer et ce qui, au contraire, s’oppose à vos valeurs. De cette façon, vous pourrez par la suite mettre en place les actions qui vous permettront d’être davantage en accord avec vous-même. 

 

#3 - Travaillez votre alignement pour ne plus vous sentir en colère

 

Cette troisième piste découle tout naturellement de la précédente. Dès lors que vous aurez compris le pourquoi de votre colère, il ne vous restera plus qu’à passer à l’action ! 

Si vous prenez le temps de mieux vous connaître, de comprendre ce qui vous blesse, mais que vous ne mettez pas en place les actions nécessaires pour que votre vie soit davantage à votre image… Rien ne changera ! 

Prenez donc l’habitude d’implémenter tout ce que vous aurez découvert sur vous-même. Ne vous contentez pas de vous dire : je sais que je suis en colère parce que j’aimerais être davantage en lien avec la nature… Allez achetez des fleurs ! 

Il n’y a qu’en avançant vers une vie plus alignée que vous parviendrez à être en paix avec vous-même. 

 

# 2 pistes bonus pour vous aligner

 

Les deux dernières pistes que je voulais vous partager vous aideront à avancer sur la voie de l’alignement et donc à ne plus être en conflit avec votre colère : 

  • Soignez votre environnement : qu’il s’agisse de votre cadre de vie ou des personnes qui partagent votre vie, il est important que vous fassiez en sorte d’évoluer dans un environnement positif et inspirant ! Éloignez-vous des personnes toxiques qui vous tirent vers le bas et désencombrez votre maison, effet libérateur garanti ! 
  • Prenez du temps pour vous : accordez-vous des moments pour vous bichonner et faire ce qui vous fait du bien ! C’est également de cette façon que vous parviendrez à vous reconnecter à vous-même ! 

 

---

 

Si vous aussi vous voulez apprendre à accueillir vos émotions et à créer une vie plus alignée pour vous libérer des troubles alimentaires, alors n’hésitez pas à me rejoindre sur le groupe Facebook privé de ma communauté : https://www.facebook.com/groups/stopalobsessionalimentaire

Sylvie