3 étapes faciles pour ne plus avoir peur d’avoir faim

La peur d’avoir faim est un sujet récurrent et en même temps tabou. En effet, comment avoir peur d’avoir faim dans une société où tout est à disposition à portée de main 24h sur 24 ! Si tu lis cet article, BRAVO ! Car tu as déjà pris conscience de cette peur ancestrale et c’est déjà un grand pas. Je vais t’emmener vers une observation encore plus approfondie pour mettre en place les 3 étapes faciles à mettre en place pour te libérer de ta peur d’avoir faim.

SPOILER : Cadeau BONUS à la fin  ;-)

La peur d’avoir faim mène inexorablement à manger en excès et à la prise de poids ou le contrôle sur l’alimentation avec la boulimie.

 

Pour avancer sur ta réflexion, je te demande de répondre aux questions de coaching suivantes :

   #Comment la peur d’avoir faim influence t’elle ton alimentation ?

   #Quelles sont les envies irrépressibles qui te viennent ?

Nous avons toutes nos aliments « chouchous »

  • Sucré, salé épicé…
  • Chocolat, beurre, fromage, pain, chips… c’est rarement du céleri  wink

 

   #Quels sont les moments de la journée durant lesquels tu « craques » ?

A la fin du repas, envie de sucré, ou d’un deuxième dessert…

Le soir après une longue journée, peut-être même que la nuit tu manges sans faim?

 

   #Sais-tu identifier dans quelles circonstances la peur d’avoir faim apparait?

Cela peut être parce que tu es perturbée dans des habitudes par exemple :

  • Lorsque tu vas en week-end chez des amis
  • Si tu voyage en avion
  • Si tu sais que tu ne vas pas pouvoir respecter tes horaires habituels.

 

   #Qu’observes-tu, arrives tu à avoir une vision plus globale?

Toutes ces raisons sont des faits avérées. Ton corps n’aime pas mais pas du tout la privation !

 

Mais bien au-delà de ces raisons factuelles, on observe des raisons psychologiques, plus profondes, ancrées en toi qui t’empêchent d’avoir une relation saine avec ta faim, qui je le rappelle est un indicateur nécessaire à la vie.

   #Dans tes comportements, que fais-tu ou n’oses-tu pas faire en rapport avec ton alimentation et qui aurait pour résultat de te donner faim ?

Par exemple, pendant longtemps, manger dans la rue, devant les autres m’était impossible.

   #Oses-tu te permettre de manger à « pas d’heure » ?

   #Qu’à tu entendu dans ton enfance en rapport au manque de nourriture ?

Les petites phrases assassines du style

  • " Finis ton assiette, dans mon temps nous n’avions pas tout cela !"
  • " Mange, je ne vais pas jeter tout de même "
  • " Tu sais , il y a des enfants qui meurent de faim dans le monde "

Liste les phrases issues de ton histoire.

Il est essentiel que tu regardes en face ton histoire et cette peur. Ce que tu ressens a besoin d’être accueilli avant tout. Car tu as peur de manquer. Et nous sommes très nombreux (ses) dans ce cas.

 

   #Quels sont tes souvenirs douloureux liés à la faim ?

Ces souvenirs-là même qui t’ont fait te maudire d’avoir « craqué »

Liste tes souvenirs de faim lors

  • D’un régime
  • D’un évènement lorsque tu étais enfant
  • D’une maladie

   #Peut-être as-tu vécu un jour un moment durant lequel le fait d’avoir eu faim t’as faire perdre tes moyens ?

Bref tu l’as compris, cette peur est bien souvent née d’évènements multifactoriels, qu’aujourd’hui encore tu entretiens sans même t’en rendre compte.

 

Comme je te le disais plus haut, la faim est un indicateur nécessaire à la vie !

Mais aujourd’hui, pour toi, il y a une mauvaise association faite avec la faim et tu la perçois certainement de manière négative.

Une fois identifié les causes, il va te falloir reconnecter avec cette faim tellement essentiel. Apprendre à prendre le temps de redécouvrir tes sensations physiques étapes par étapes.

Voici donc les 3 étapes faciles pour ne plus avoir peur d’avoir faim

Première étape : sécurise toi

Pour appréhender ta peur d’avoir faim, il faut mettre la partie de ton cerveau qui gère cet aspect, le cerveau limbique en sécurité.

Prévois de quoi te sustanter rapidement un « au cas-où » :

  • quelques noix/ amandes natures
  • un fruit  facile à transporter
  • une compote (sans sucres ajouté)

Ici, le but étant de te permettre d’être rassurée. Et si toutefois tu ressens une faim, mange avec plaisir, en te connectant à tes sens.

 

Ce qui m’amène à l’étape 2 : Ne mange que lorsque tu as faim

Sous peine de grossir et oui !

Tout ce que tu vas manger entre le moment où tu as vraiment faim et la satiété ne te profite pas. Là est tout le secret !

    #Qu’est-ce que cela implique ?

Un changement de paradigme face à ton corps. C’est lui qui dirige, pas les heures de bureau imposées par la société !

Il se peut que certains jours tu n’aies faim que 2 fois et le lendemain 4 et c’est normal. Donc écoute ton corps, il sait bien plus que ton mental.

 

L’étape 3 va de pair avec la 2 : apprends à évaluer ta faim

Pour ce faire, je te recommande vivement de prendre un carnet dédié à cela.

Il se peut qu’au début cela te paraisse fastidieux mais….c’est de loin la seule manière de voir ce qui se passe  réellement dans ta vie par rapport à cette peur d’avoir faim.

Si tu n’es pas encore inscrit à la newsletter en téléchargeant le e-book gratuit, je te le conseille vivement car par la suite je te propose 7 jours de mails et dès le premier jour tu trouves un article dédié à cette observation tellement primordiale ;-)

 

Pour résumer, la peur d’avoir faim n’est jamais déclenchée par la faim elle-même mais par le souvenir et la croyance qui sont associés.

Quand nous arrivons à nous écouter, à reconnaître nos besoins et désirs psychologiques, que nous prenons soin de notre santé mentale, la santé dans l'assiette vient tout naturellement. C'est une histoire d'écoute de soi et de respect.

_

Cadeau BONUS

J'ai eu envie de tenter une expérience ;-)

En cliquant sur ce lien tu accèderas à une petite vidéo de 3mn38 en rapport avec cet article

https://vimeo.com/517181241

 

 A présent que vas-tu mettre en place pour appréhender ta peur d'avoir faim? Quelles sont les astuces qur tu as déjà mis en place?

Tu souhaites partager ton expérience personnelle avec nous ? N’hésite pas à laisser un commentaire !

 

Positivement

Sylvie Bulot