S'aimer soi-même : la recette du bonheur?

  • Corps
  • 10 Janvier 2021
  • Aucun commentaire

 

S'aimer soi-même : la recette du bonheur?

Sylvie Cortes (www.blame-it-on-eve.com) est coach en self love & créatrice de liens. Auteure et rédactrice, elle intervient également comme chargée du support de formation auprès de Mylène Muller (Les défis des filles zen). Son petit plus ? Une bienveillance à toute épreuve pour vous aider à vous ouvrir à l’amour (de vous-même, des autres, du monde) !

 

S’aimer soi-même… Avouez que l’idée est sympa !

Lorsque ma coach, ancienne collègue et surtout amie homonyme m’a demandé de lui écrire un article sur l’amour de soi, j’ai tout de suite été emballée. Pas seulement parce que j’adore Sylvie (Bulot, je ne parle pas de moi à la troisième personne), mais surtout parce que pour moi c’est un peu le nerf de la guerre.

Comment parvenir à s’aimer davantage ? C’est LA question sur laquelle j’ai choisi de centrer tout mon accompagnement ! Pourquoi ? me demanderez-vous. Eh bien tout simplement parce que c’est une condition indispensable… La recette ultime du bonheur !

Vous en doutez ? Dans ce cas, laissez-moi vous présenter les choses autrement… Dans cet article, vous allez découvrir :

  • La place de l’amour dans le développement ;
  • Pourquoi il n’est pas question de « mérite » en amour ;
  • Ainsi que trois astuces à mettre en place au quotidien pour faire un pas vers l’amour !

Embarquez à bord de mon tapis volant pour vous laisser porter par la magie de l’amour…

  1. S’aimer soi-même : la place de l’amour dans le développement

 

Avant de comprendre l’importance de s’aimer soi-même, il est primordial de prendre conscience de la place de l’amour dans le développement d’un être humain.

Savez-vous qu’un bébé que l’on priverait d’attention (et qui serait uniquement nourri et changé par exemple), a de fortes chances de ne pas survivre. Le bébé a besoin de ces interactions pour se développer dans de bonnes conditions.

Et il en va de même pour nous tou(te)s, quel que soit notre âge.

Le truc qui coince, c’est que nos parents sont censés nous permettre de développer notre amour-propre et notre résilience. Et là c’est l’effet domino, leurs propres blessures et manques se répercutent en cascade… Pas de mauvaise volonté, ni même de manque d’amour, une simple incompréhension qui crée beaucoup de bobos. Au final, ne parvenant pas à vous aimer vous-même, vous allez le chercher auprès de l’autre. Cet amour avec un grand A, source de bien des dépendances affectives… et pas que !

S’aimer soi-même est souvent considéré de très loin, un peu comme le mythe du père-noël… Et pourtant, ce pourrait bien être la clé du bonheur !

  1. Tout le monde mérite de s’aimer soi-même

 

Il y a une fausse croyance assez commune, qui vous pousse peut-être à penser que vous ne méritez pas d’être aimée… Eh bien détrompez-vous !

Il n’y a pas la liste des personnes qui méritent et celle des personnes qui ne méritent pas. Bien que le concept pourrait être amusant à visualiser avec un monsieur qui mettrait le bon ou le mauvais tampon sur le bébé avant de le donner aux cigognes ! Mais je m’égare…

En amour, il n’est pas question de mérite, il est question de volonté. Parce que vous avez le choix. Vous pouvez vous laisser submerger pas vos peurs, vos besoins… Ou vous pouvez choisir de faire un pas de côté. Choisir la voie de l’amour.

Tout le monde mérite d’être aimé(e), mais tout le monde ne s’en laisse pas le droit. La question n’est donc pas de savoir si vous avez reçu le bon ou le mauvais tampon, mais bien de déterminer lequel vous souhaitez recevoir ?

  1. 3 astuces à mettre en place au quotidien pour s’ouvrir à l’amour

 

Apprendre à s’aimer soi-même, c’est un cheminement qu’il vous faut prendre. Cela ne se fait pas d’un claquement de doigt. Après tout, j’aime dire que vous avez mis toute votre vie à développer votre non-amour de vous-même, et que cela ne va pas changer d’un coup de baguette magique… Même si j’avoue que ce serait plutôt sympa !

Ci-dessous, je vous partage trois astuces que vous allez pouvoir utiliser au quotidien et qui vont vous permettre de sortir de votre zone de confort sur trois plans : émotionnel, mental et physique.

 

# S’aimer soi-même en développant sa gratitude

Pour s’aimer soi-même, le premier plan sur lequel vous allez pouvoir travailler est celui des émotions. Et quel meilleur moyen pour y parvenir que de développer votre gratitude envers vous-même ?

La gratitude kezako ? C’est tout ce pour quoi vous pouvez vous montrer reconnaissante dans votre vie. Et je vous arrête tout de suite si vous pensez qu’il n’y a rien ou pas grand-chose. Parce que le fait de pouvoir marcher, danser, manger, rire, respirer, parler, voir, sentir et ressentir… Bref, le fait d’être en vie est en soi une chance énorme.

Le problème, c’est qu’on se laisse vite déborder par tout ce qui « ne va pas » alors que tout ce qui va bien passe dans le flot de ce qu’on « ne voit plus ». Par exemple, on n’aime pas ses gambettes, et on oublie que, sans elles, on n’irait pas bien loin (ou en tout cas pas dans les mêmes conditions) …

Changez donc la donne ! Placez-vous dans un endroit calme, munissez-vous d’une feuille et d’un stylo, et commencez à réfléchir à la liste de tout ce que vous avez, à tout ce que vous pouvez faire... Passez-y le temps qu’il faudra, et quand ce sera fait, exprimez votre gratitude à vous-même pour tout cela ! A voix haute ou dans votre esprit, mais laissez-vous envahir par cette émotion positive : vous avez déjà tout.

# Se lancer dans la pratique de la méditation

Le deuxième axe de travail pour apprendre à s’aimer soi-même consiste à faire taire un mental trop envahissant. Quand on ne s’aime pas, notre mental peut être notre pire ennemi. C’est alors une lutte contre soi-même qui se lance, dont les répercussions peuvent être plus ou moins graves selon les cas…

Eh bien sachez qu’il existe un excellent moyen de mettre de l’ordre dans ce mental : pratiquer la méditation au quotidien (Sylvie propose d’ailleurs des vidéos super pour vous lancer) !

Pas besoin d’être un maître yogi, ni même de maîtriser le zazen. La méditation est désormais accessible à tou(te)s. 5 minutes par jour peuvent suffire à :

  • Vous canaliser, d’une part, et ainsi interrompre le flux des pensées négatives ;
  • Et les remplacer, d’autre part, par des pensées positives sur vousmême !

En méditation libre ou en méditation guidée, cette pratique est un excellent outil pour apprendre à s’aimer soi-même.

 

# S’aimer soi-même et aimer son corps !

Le dernier plan est celui du corps. Parce que quand il est question de s’aimer soi-même, on peut être tentée de rester au niveau de l’esprit… Mais il est important de ne pas perdre de vue le fait que nous sommes des êtres incarnés !

Nous n’avons qu’un seul corps (pour ce qu’on en sait) et il est donc primordial d’en prendre soin. De quoi votre corps a-t-il besoin ? C’est donc la question à laquelle il vous faudra répondre… Pour mettre en action la réponse que vous aurez trouvée bien sûr !

Qu’il s’agisse d’un soin du corps, d’une visite chez l’ostéopathe, d’un massage, d’une séance de gym, ou juste d’un repos bien mérité… Peu importe ! Tout ce qui compte, c’est que vous ne vous négligiez plus !

 

Vous disposez à présent de trois outils pour s’aimer soi-même ! Mais n’oubliez surtout pas l’essentiel : peu importe les techniques que vous utilisez, le plus important est et restera toujours le fait que vous vouliez vous aimer. Dès lors que votre intention est posée, le cheminement a déjà commencé. 

Et vous ? Qu’est-ce qui vous empêche de choisir l’amour de soi ? Partagez votre ressenti avec nous en commentaire !

Sylvie Cortès

Coach en Self Love et créatrice de lien