La plante pour gérer la dépendance au sucre

Se libérer du sucre n'est pas seulement une question de volonté! 

Nous avons été conditionné depuis deeeeeees années à cette dépendance. 🧁

Les naturopathes avec lesquelles je travaille sont unanimes, plus de 50 %  des français sont dépendants au sucre.

Ici je tiens à bien dissocier la dépendance au sucre et la boulimie. Car les 50% de la population n'est pas boulimique.

 

 

#Addiction et conditionnement

Ce conditionnement nous vient déjà du liquide inta-utérin, puis les "vilaines "habitudes de la société ont exacerbé nos papilles, en y rajoutant l'effet ...

 ..."Tu as bobo, vient je vais te donner une sucette"

et hop nous voilà dans un engrenage. ⚙️

 

Le souci c'est que nous autres boulimiques de la première heure (dès l'âge de 7 ans pour moi) allons avoir ici une difficulté supplémentaire. Bien souvent nous faisons tout un tas d'amalgame entre les crises et cette dépendance.

 

Lorsque mes crises ont définitivement cessé il y a maintenant 13 ans ( j'avais alors 38 ans ), la dépendance au sucre elle, ne m'a laché que des années après.  Et je tiens à te préciser que si je n'y prête pas gare, il m'est arrivé plus d'une fois de retomber dans sa toile, bien tissée.

 

Ce qui m'a sauvé pour le sucre et pas pour les crises, ok?

C'est le Kudzu et pour être plus précise la racine du Kudzu.

 

 

#Qu'est ce que le Kudzu?

Le kudzu (Pueraria montana) est une plante de la famille des Fabacées. Il s’agit de la famille forte intéressante des légumineuses – parmi lesquelles on compte le soja, les fèves, les lentilles ou encore les haricots. Quant au kudzu, c’est sa racine qui peut être consommée, sous forme de fécule.

Outre le fait, qu'il a comme propiétes de

  • diminuer les risques de maladies cardiovasculaires
  • d'avoir des propriétés anti-inflammatoires
  • de réguler le taux de glucose 

 

Le kudzu aide à lutter contre les addictions, notamment au tabac, à l’alcool et au sucre, et c’est peut-être là sa propriété qui suscite le plus d’intérêt. Pour l’instant, c’est uniquement son impact quant à la consommation d’alcool qui a été prouvé scientifiquement. Mais son incidence sur le tabagisme et la consommation excessive de sucre est à l’étude.

Une étude (1) menée par l’Université d’Harvard sur des hommes et femmes considérés comme “grands buveurs” est la plus significative. Les chercheurs ont proposé aux sujets de boire leur bière préférée. Ceux prenant une cure de kudzu ont spontanément bu moins d’alcool, moins vite et à plus petites gorgées que ceux sous placebo.

Une autre étude (2) toujours menée par l’Université d’Harvard, a démontré à nouveau que la puérarine contenue dans les racines de kudzu permettent de diminuer la consommation d’alcool chez l’homme.

Le kudzu agit principalement sur le système nerveux et les neurotransmetteurs dont la sérotonine, le GABA (acide γ-aminobutyrique) et le glutamate (acide glutamique). Les flavonoïdes du kudzu exercent un puissant pouvoir antioxydant, sont anti-inflammatoires, anti-microbiens et protègent le cœur. Mais c'est à la puérarine que reviennent les vertus anti-addictives du kudzu.

Traitement des addictions : 2 gélules 3 fois par jour entre les repas 6 mois. Commencer par 1 gélule matin, midi et soir pendant 1 semaine puis augmenter.

-

Si tu souhaite aller plus loin, le Sommet des Positives, 2 jours de conférences pour se libérer de la boulimie

https://www.jesuispositive.com/sommet-des-positives-inscription/

Positivement 

Sylvie

 

(1)https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/15897719/

(2)https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22578529/