Bienvenue

si  ces phrases vous parlent... et que vous en avez

  • Marre de toujours penser à la nourriture
  • Marre de vous dire que vous êtes peut être malade
  • Marre de vous empêcher d’aller au restaurant avec des amis
  • Marre d’avoir le sentiment de vivre à côté de votre vie
  • Marre de ne pouvoir vous empêcher de finir le gâteau qui se trouve en face de vous alors que vous n’avez PLUS faim
  • Marre d’avoir une perception négative de vous-même(le sentiment de ne pas être assez, de ne pas mériter, manque de confiance, etc.)
  • Marre de ressentir ce sentiment d’auto destruction
  • Marre de ne pas vous sentir comprise
  • Marre de ne jamais vous sentir connectée ni à votre corps, ni aux autres
  • Marre d’en avoir marre

Des solutions existent ...


Parce que vous avez le DROIT

de VIVRE et de MANGER

LIBREMENT

Je vous offre des PEPITES (pas en chocolat) dans votre boîte mail 

Ma motivation ? Vous accompagner sur le chemin de votre liberté alimentaire

 Je suis addict au sucre

De l’envie de sucre à l’enfer de la compulsion

Comment gérer les crises de sucre de fin de journée ?


Bien souvent vers 17/18 h, même, si nous avons passé une excellente journée, et, que les obsessions alimentaires nous ont, peut-être, laissé un peu de relâche, la crise se profile insidieuse et persistante. 

 

Manger par compulsions, sans avoir vraiment faim, est bien souvent le signe d’une carence en nutriments, d’un déséquilibre  dont les régimes par restriction ne sont nullement la réponse et accentueront seulement le symptôme en réaction à la frustration, jusqu’à entrer dans un cercle vicieux.   

            

Que se joue-t-il à ce moment-là dans notre corps ? Peut-on reprendre la main ? Quelles sont solutions ?


Nous avons été comme « formaté » durant des années. Et aujourd’hui, on entend encore que le sucre fournit l’énergie nécessaire à notre corps et notre cerveau. En fait c’est le glucose, qui est un composant du sucre, qui est fournisseur d’énergie. La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons trouver le glucose dans de nombreux aliments.


On nous dit aussi, que le sucre fait grossir et qu’il est partout. C’est dans acte désespéré par la peur de grossir ne sachant plus vers quoi se tourner que les anorexiques ne mangent plus, que les boulimiques se font vomir et que les hyperphagiques perdent tout contrôle.


Je vous propose ici, une approche pour vous séparer du sucre en douceur.


Un peu de biologie :


1. Le sucre contribue indirectement à augmenter notre taux de sérotonine, un neurotransmetteur qui nous met de bonne humeur.


2. La sérotonine (5-HTou 5-hydroxytryptamine) est activée dans, entre autre, le contrôle des émotions telles que l’anxiété et les différents états de l’humeur.


3. Hors les troubles du comportement alimentaire, sont issus de troubles anxiogènes.


CQFD


Vous l’aurez donc compris, pour vous libérer les troubles du comportement alimentaire, il vous faut d’abord calmer l’anxiété.


Un des axes de d’amélioration, est de faire remonter votre taux de sérotonine.


Vous trouverez dans cet article comment reprendre le pouvoir sur ses émotions  

https://www.jesuispositive.com/article-1/reponse-angoisse-amygdale/#.XjqnTGj0k2w


Souffrez-vous d’au moins 2 de ces troubles ?


  • Compulsions alimentaires
  • Fatigue morale
  • Addictions
  • Envies de sucre en fin d'après-midi et le soir et même parfois la nuit
  • Troubles du sommeil : difficulté d'endormissement et/ou réveils nocturnes fréquents
  • Troubles de l'humeur : irritabilité et hyperémotivité marquées
  • Pensées négatives qui tournent sans cesse
  • Angoisses à la tombée de la nuit
  • Tendance à la dévalorisation de soi
  • Syndrome prémenstruel marqué (au moins 1 semaine avant les règles)
  • Dépression saisonnière


Si, oui, il y a fort à parier qu’un déséquilibre de sérotonine en soit l’origine.


Qu’est-ce que la Sérotonine ?


La sérotonine est votre antidépresseur naturel. C’est elle, entre autre, qui agit sur votre humeur, et c’est tout naturellement que votre corps commence à la produire dans l’après-midi, aux alentours de 16h . Cette production permet la préparation à un sommeil réparateur, et vous aide à une meilleure gestion du stress.


Dès lors que votre sérotonine est soumis à un déséquilibre, les envies de sucre vous poussent jusqu’à la compulsion, relevant le niveau d’angoisse allant à la culpabilité.


Comment faire remonter votre sérotonine ?


Avant toute réponse, précisons qu’il faut écarter toutes causes émotionnelles telles qu’un deuil, ou une séparation, voire une perte d’emploi… qui sont elles aussi des sources, externes, de grignotages, plus que de compulsions.


Dans cet article, nous n’aborderons pas en profondeur, le rôle de l’intestin, ni du tube digestif (cela sera le sujet d’un autre article).

Néanmoins, prenez conscience que lorsque votre intestin va mal,

votre tête va mal !


  1. Observez-vous

Vous avez un mode de fonctionnement qui vous est propre. Certains personnes feront de l’inflammation digestive avec des merguez, des tomates voire du maïs….

Déterminez le cause de vos inflammations intestinales et supprimez au moins pour un temps ces aliments, les causes de vos intolérances ainsi que tout ce qui junk-food.


  1. Renouez avec les vitamines et les bons aliments

Vous trouverez une vidéo sur le site avec les bons aliments contre l’anxiété. Rappelez-vous de bien penser aux vitamines B, au fer, au tryptophane, la berbérine, la camomille, le thé vert, le chocolat noir (plus de 74%), le curcuma. Tous les aliments permettent de combler d’éventuelles carences en micro nutriments. Mangez le plus équilibré qu’il vous soit possible.


Que vous souffriez d’anorexie, de boulimie ou d’hyperphagie, tâchez de faire du mieux qu’il soit pour vous, 2 repas équilibrés par jour. (Plusieurs articles seront dédiés à ce sujet)


  1. Assouplissez vos cellules !

Vous me l’avez déjà entendu dire mais avec l’âge et à force de crises de compulsions plus ou moins sévères, les millions de cellules de votre corps ont tendance se « durcissent ». Hors pour pouvoir permettre l’intégration des vitamines et minéraux, vos cellules doivent retrouver leur souplesse. Notre alimentation ne permet plus assez cet assouplissement.

Optez pour les Oméga-3, une cure de 1 mois tous les 3 mois et ce quel que soit votre âge .


Vous trouverez ici un reportage extrêmement complet : https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=acides_gras_essentiels_ps


  1. Intéressez-vous à la neuro nutrition

La neuro nutrition apporte des outils pour optimiser les fonctions cérébrales et les fonctions psychiques, en effet certains aliments consommés à des moments précis de la journée, permettent de rééquilibrer vos neurotransmetteurs de l’humeur, dont fait partie la sérotonine. 



Privilégiez les protéines le midi et les sucres lents le soir, tels que les pâtes complètes. Cela limitera les manques et permettra moins de compulsions alimentaires.


  1. Revenons au sucre !

Parfois nous pensons faire bien, en mangeant notamment le soir, une belle plâtrée de pâtes… blanches ! Ou buvons un verre de jus d’orange en bouteille…qui contient autant de sucres ajoutés que les colas ! J’ai même vu de femmes qui étaient fières m’annoncer qu’elles mangeaient « healthy » en avalant des sushis tous les jours !


Voici un article qui leur a fait changer de comportement !

https://www.francetvinfo.fr/sante/alimentation/les-sushis-un-plat-equilibre_2658470.html


Le sucre qui se trouve « au naturel » dans vos aliments,

n’est pas à l’origine des compulsions alimentaires diverses,

ce sont les sucres ajoutés qui sont en cause.


Comment s’y retrouver ?


Mon meilleur conseil :


Privilégiez aliments basiques et cuisinez-vous-même

 Vous trouverez, ci-dessous en PDF, la liste de tous les aliments pauvres en glucides, soit en sucre.


Attention néanmoins, à ne pas tomber dans le piège qui serait de remplacer les sucreries par des fruits c’est très tentant ! Pour autant, cela serait toujours mieux que d’avaler 4 paquets de vos biscuits au chocolat préférés,  bien sûr.


En changeant quelques habitudes alimentaires, les envies de sucre diminuent en 10 à 15 jours, permettant d’éviter les compulsions liées au sucre.


Ce changement, seul, ne résoudra pas les compulsions dues aux problèmes émotionnels profonds, ni l’anorexie mentale, j’en suis bien consciente.


En revanche avec un accompagnement et une analyse fine de vos besoins en neurotransmetteurs, les compulsions peuvent disparaître en quelques mois.


Sylvie Bulot

Les derniers articles

Mes valeurs et mes phrases inspirantes

Vous trouverez ici tous les secrets qui m'ont permis de me réaliser pleinement et de pouvoir dire : La vie est belle!

Peur de l'échec? 5 pépites pour s'en sortir

Qui n’a jamais eu peur de l’échec ? Nous avons tous eu à un moment où un autre la boule au ventre, la gorge serrée, les jambes qui tremblent ou les mains moites. Notre corps exprime la peur et c’est bien normal. Comment appréhender la peur de l’échec ? Quelles sont les astuces pour maîtriser la peur? Existe t’ il de vraies techniques de coaching pour avancer sur cette peur ? Vous trouverez ici le déroulé de mes 5 pépites pour se sortir de la peur de l’échec.

5 raisons d'aimer son corps à chaque instant

Aimer son corps? Se reconnecter à sa substantifique moëlle voilà ce que l'auteur souhaite nous faire découvrir dans 5 raisons d'aimer son corps à chaque instant

Corps


  • Activités physiques
  • Diététique
  • Régimes minceur
  • Compulsions alimentaires
  • Symptômes
  • Grossesse
  • Addictions
  • Motivation
  • Personnalités

Mental


  • Etre positive
  • Gestion du stress
  • Vie pleine de sens
  • Bienveillance
  • Confiance en Soi
  • Estime de Soi
  • Relations interpersonnelles
  • Communication
  • Emotions




Guide intérieur


  • Sophrologie
  • Relaxation
  • Méditation
  • Pleine conscience
  • Hypnose
  • Amour
  • Gratitude
  • Engagement
  • Oser être Soi

Ils me font confiance