Apprendre à connaître l’Autre

Elbert Hubbard a écrit :

“Si seulement les hommes pouvaient se connaître les uns les autres, il n’y aurait ni idolâtrie, ni haine.”

Je rajouterai même “ ni jalousie, ni envie”. Nous sommes tous différents et en même temps tous tellement semblables.

Nous avons tous des besoins fondamentaux, mais pas tous les mêmes. Aussi, nous éprouvons tous des peurs mais chacun les siennes. Sur notre chemin de vie nous avons tout vécus des expériences qui ont entretenu nos blessures profondes.

Si nous prenons le temps de réfléchir à cette idée, il est plus facile, à mon sens, de comprendre l’autre et de ne plus en avoir peur.

Mais avant de connaître l’Autre, il faut d’abord se connaître soi-même. Travailler sur nos blessures, les identifier et surtout les accepter, est la condition sinequanone pour être en paix avec soi-même puis …avec les autres.

En effet, si nous avons identifié notre blessure la plus profonde, lorsque quelqu’un l’ouvre, sans le faire exprès la plupart du temps, il nous est alors possible de ne pas ré-agir à cette souffrance.

Etre en observation de nos ré-actions , pouvoir les laisser à la porte de nos émotions, prendre un temps avant de ré-agir et comprendre que l’autre a lui aussi des blessures qui le font parler de la sorte, sauve bien souvent la relation à l’autre.

Foi de Sylvie !